Analyses, En français

Immigrants au Canada 2016 — L’Ontario affiche le taux de rétention le plus élevé chez les immigrants admis en 2011

Dans l’ensemble, en 2016, 86 % des immigrants déclarants admis en 2011 ont produit une déclaration de revenus dans leur province d’admission. Les taux de rétention sont les plus élevées en Ontario (91 %), en Alberta (90 %) et en Colombie-Britannique (87 %); les autres provinces ont affiché des taux de rétention plus faibles que le taux inscrit à l’échelle nationale.(Québec : 81 %)

Graphique : Taux de rétention cinq ans après l’admission chez les immigrants déclarants admis en 2011, selon la province d’admission

Les immigrants ayant une connaissance du français seulement sont plus susceptibles de demeurer au Québec

La Base de données longitudinales sur l’immigration permet d’étudier la mobilité des immigrants selon leur connaissance des langues officielles du Canada au moment de l’admission. Il a été établi que la connaissance des langues officielles constitue un facteur important lié aux résultats économiques des immigrants et à la probabilité qu’ils changent de province.

Chez les immigrants déclarants admis en 2011 qui ont une connaissance du français seulement et dont le Québec était la province d’admission, 95 % d’entre eux habitaient toujours au Québec en 2016. Il s’agit du taux provincial de rétention le plus élevé si l’on tient compte de la connaissance d’une langue officielle. Des études précédentes ont révélé que, au Québec, les immigrants qui connaissent l’anglais sont plus susceptibles de changer de province que ceux qui connaissent seulement le français.

À l’extérieur du Québec, l’Ontario a affiché le taux de rétention le plus élevé après cinq ans pour les immigrants ayant une connaissance du français seulement, celui-ci s’étant fixé à 83 %.

Les taux de rétention après cinq ans chez les immigrants n’ayant aucune connaissance des langues officielles variaient considérablement d’une province à l’autre. L’Ontario a enregistré le taux de rétention le plus élevé pour ces immigrants, celui-ci s’étant établi à 92 %.

Graphique : Taux de rétention cinq ans après l’admission chez les immigrants déclarants admis en 2011, selon la connaissance autodéclarée des langues officielles et selon la province d’admission

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ Le Quotidien — Revenu et mobilité des immigrants, 2016

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: