Actualité, En français

Pénurie de main-d’œuvre au Québec – 3 PME sur 4 y sont confrontées

De nouvelles données publiées aujourd’hui par la FCEI tirées d’un sondage exclusif auprès de plus de 1 110 chefs d’entreprises montrent que les PME subissent de plus en plus les désagréments de la pénurie de main-d’œuvre et que cette tempête handicape leur croissance. La nouvelle étude de la FCEI met en lumière les effets économiques immédiats sur les PME :

  • 3 PME sur 4 sont confrontées à la pénurie de main-d’œuvre
  • Incapables d’embaucher, 76 % des chefs d’entreprises travaillent plus d’heures
  • La moitié des PME ont dû refuser des ventes ou des contrats
  • Malgré l’existence de plusieurs programmes gouvernementaux d’aide à l’embauche, plus de 40 % des chefs d’entreprise affirment ne pas en bénéficier parce qu’ils ne les connaissent pas et 30 % parce qu’ils représentent trop de paperasse

« Les nouvelles données sont retentissantes. Il y a une réelle tempête : trois quarts des PME n’arrivent pas à embaucher et la moitié ont dû refuser des ventes ou des contrats. Pour l’instant, les entrepreneurs travaillent plus d’heures pour compenser les effets de la pénurie, mais cette approche n’est pas viable sur le long terme, » affirme François Vincent, vice-président à la FCEI.

L’aide gouvernementale existe, mais elle est peu connue des PME

Le gouvernement du Québec a mis en place plusieurs outils d’aide à l’embauche pour soutenir les entreprises et la FCEI a reconnu ces efforts énergiques. Presque tous les bassins de travailleurs « éloignés » du marché du travail sont visés par une mesure particulière. Toutefois, ces mesures sont peu utilisées par les entrepreneurs.

« Ce sont plus de 40 % des chefs d’entreprise qui affirment ne pas recourir aux programmes gouvernementaux d’aide à l’embauche parce qu’ils ne les connaissent pas et parce qu’ils sont complexes. Il est clair qu’une meilleure communication et une simplification des programmes existants permettraient de mieux faire atterrir ces initiatives, » ajoute Gopinath Jeyabalaratnam, analyste principal des politiques à la FCEI et auteur principal de l’étude.

Plus de marge financière pour augmenter les salaires des employés
Des actions supplémentaires du gouvernement du Québec pourraient accompagner davantage les PME à relever le défi de la pénurie de la main-d’œuvre. Le levier principal cité par les entrepreneurs est le recours à l’allègement fiscal.

« Les PME sont claires : elles veulent plus d’autonomie financière pour offrir de meilleurs salaires et ainsi devenir plus compétitives lors du recrutement. Le gouvernement a une fenêtre d’opportunité pour faire d’une pierre deux coups: aider l’embauche dans les PME et faire augmenter les salaires. Nous l’invitons à saisir l’occasion du prochain budget pour poser un geste fort en ce sens, » a conclu François Vincent.

 

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi. Lire la suite @ Pénurie de main-d’œuvre : les PME au cœur de la tempête

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: