Analyses, En français

Reconnaissance des Qualifications des Immigrants par les Ordres au Québec – Une information déficiente

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) a retenu les services de la firme Léger pour sonder un nombre significatif de diplômés hors Québec (DHQ) qui ont reçu une décision de reconnaissance partielle de l’équivalence de leur diplôme ou de leur formation de la part d’un ordre professionnel et qui ont décroché du processus de reconnaissance complète. L’objectif est de cerner avec précision les motifs du décrochage.

Le présent document résume les principaux constats émanant des éléments quantitatifs et qualitatifs soulevés par le sondage, les groupes de discussion et les entrevues téléphoniques menés par la firme Léger.

Les travaux menés ont permis de constater que les considérations liées à l’insuffisance des ressources financières des répondants et la conciliation travail-études-famille sont les principaux motifs de décrochage du processus de reconnaissance complète. Les personnes immigrantes arrivent au Québec avec des moyens financiers plus limités que ce qu’exige la réussite de la trajectoire. La longueur, l’accessibilité et la difficulté du processus de la formation d’appoint et des stages ont aussi été évoquées par les répondants comme des motifs de décrochage.

L’information véhiculée par les ordres professionnels et les autres intervenants sur le processus de reconnaissance d’équivalence semble être mal interprétée par les répondants. Les répondants semblent également avoir des difficultés à cerner le rôle des ordres professionnels. Les participants aux groupes de discussion ont mentionné à plusieurs reprises que c’est seulement une fois arrivés au Québec qu’ils ont pris conscience des exigences du processus de reconnaissance d’équivalence du diplôme et de la formation. D’ailleurs, le sondage a mis en relief qu’une minorité de répondants a déposé une demande de reconnaissance d’équivalence avant leur arrivée au Québec.

Les DHQ aimeraient obtenir et pouvoir bien comprendre toute l’information sur les outils et les étapes nécessaires menant à une intégration professionnelle réussie. Les répondants ont accordé de l’importance à la nécessité d’un accompagnement personnalisé ainsi qu’à de l’aide préparatoire à l’examen. De plus, les répondants auraient aimé de l’aide en orientation de carrière et d’employabilité, un accès à de l’aide financière et une aide dans la recherche de stages.
La gestion des stages est une source de frustration pour les DHQ. Les participants aux groupes de discussion souhaiteraient que le stage précède la formation d’appoint, le cas échéant.

Le décrochage du processus de reconnaissance complète de l’équivalence du diplôme et de la formation engendre des conséquences économiques pour la personne immigrante et pour la société.

Faits saillants

  • 67 % des répondants ayant déposé une demande de reconnaissance professionnelle pour obtenir un permis de pratique avaient une famille à charge.
  • 27 % des répondants avaient déposé leur demande de reconnaissance d’équivalence du diplôme et de la formation avant d’arriver au Québec.
  • Les répondants disent ne pas avoir complété les exigences de l’ordre à cause de la conciliation travail-études-famille (33 %), de la nécessité de gagner un revenu (32 %), de difficultés financières (23 %) ou encore d’une formation d’appoint trop exigeante (21 %).
  • Les répondants disent avoir échoué ou abandonné leur stage/formation principalement parce que le processus est trop long (35 %), que leur situation personnelle les en empêchait (22 %), que leur situation familiale était difficile (11 %) et que les conditions du stage/formation ne leur convenaient pas (11 %).
  • 19 % des répondants ont reçu de l’aide d’autres organismes que les ordres professionnels.
  • Afin d’accroître leurs chances de succès, les répondants auraient aimé avoir un meilleur accompagnement de la part de l’ordre professionnel (61 %), de l’aide à la préparation des examens (61 %), des services d’orientation de carrière et d’employabilité spécialisés dans leur domaine (36 %), un meilleur accompagnement de la part du MIDI (35 %), plus d’information sur les démarches de reconnaissance professionnelle avant l’arrivée au Québec (34 %), l’accès à de l’aide financière (30 %) et l’accès à de l’aide dans la recherche de stages (16 %).

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ Regards sur l’intégration professionnelle Point de vue des personnes immigrantes souhaitant exercer une profession réglementée au Québec

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: