Analyses, En français

Intelligence Artificielle et les Québécois – Le Baromètre CIRANO

LES QUÉBÉCOIS MOINS INQUIETS POUR LEUR PROPRE EMPLOI QUE POUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ET PRÊTS À SE FORMER POUR S’ADAPTER AUX CHANGEMENTS TECHNOLOGIQUES

« Le développement de l’IA entraînera inévitablement la redéfinition ou la suppression de certains emplois mais il en créera aussi de nouveaux, affirme Nathalie de Marcellis-Warin, coauteure de l’étude, professeure à Polytechnique Montréal et présidente-directrice générale du CIRANO. Il importe donc que cette quatrième révolution industrielle soit soutenue par un effort considérable en matière de formation afin les Québécois puissent pleinement contribuer à la société de demain. »

 

La plupart des Québécois (61 %) considèrent que l’intelligence artificielle (IA) transformera les tâches des travailleurs et 53 % croient qu’elle occasionnera de nombreuses pertes d’emploi. Toutefois, la grande majorité d’entre eux ne nourrit pas cette appréhension face à leur situation personnelle : seulement 17 % estiment que l’IA pourrait leur faire perdre leur propre emploi et 26 % qu’elle affectera leurs tâches au travail. Ces résultats portant spécifiquement sur l’impact de l’intelligence artificielle sur le marché de l’emploi ont été tirés du Baromètre CIRANO 2018. Certains ont été discutés hier lors du panel Gouvernance et intelligence artificielle organisé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie dans le cadre de la Conférence de Montréal du Forum économique international des Amériques.

Plus spécifiquement, le Baromètre CIRANO révèle que les Québécois qui se sentent personnellement plus touchés par l’essor de l’IA et qui redoutent une perte d’emploi se retrouvent davantage chez les résidents de la région métropolitaine de Montréal (21 %), les anglophones (22 % contre 15 % pour les francophones), les ouvriers spécialisés et les travailleurs manuels (27 %), les détenteurs d’un diplôme secondaire (20 %) et collégial (19 % contre 11 % des diplômés universitaires) et ceux dont le revenu familial annuel est inférieur à 80 000 $.

En contrepartie, la majorité des Québécois croient que le développement de l’intelligence artificielle rendra les entreprises plus performantes puisque seulement 17 % ne sont pas en accord avec cette affirmation. De plus, ils estiment que les secteurs qui bénéficieront le plus de son potentiel sont la domotique, le manufacturier et le médical.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ Perception des Québécois sur l’intelligence artificielle selon le Baromètre CIRANO 2018 – CIRANO

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: