Analyses, En français

Pénuries de Main-d’Oeuvre au Canada – Demeurent élevées, mais en recul selon la Banque du Canada

Le solde des opinions concernant l’intensité des pénuries de main-d’œuvre demeure élevé, même s’il a reculé par rapport au sommet sans précédent atteint à l’automne (graphique 6, courbe rouge). Les répondants qui disent éprouver des pénuries plus prononcées viennent majoritairement du Centre du pays et de la Colombie-Britannique. Globalement, le nombre d’entreprises ayant signalé des pénuries de main-d’œuvre qui limitent leur aptitude à répondre à la demande continue d’avoisiner la moyenne historique (graphique 6, barres bleues), mais a baissé dans les Prairies. Le manque de professionnels qualifiés, particulièrement dans le domaine des technologies de l’information, est souvent cité par les répondants. Beaucoup d’entreprises touchées par des pénuries de main-d’œuvre prennent des mesures pour accroître leurs effectifs (encadré 1).


Encadré 1 : Les entreprises prennent des mesures pour accroître leurs effectifs afin de s’adapter au resserrement du marché du travail

L’indicateur d’intensité des pénuries de main-d’œuvre est positif depuis l’enquête de l’été 2017, les entreprises déclarant dans l’ensemble que les pénuries sont plus prononcées qu’il y a 12 mois – particulièrement à l’extérieur des Prairies (graphique 1‑A). Ce résultat semble témoigner d’un resserrement du marché du travail. Dans ce contexte, on a demandé aux participants à l’enquête de l’hiver de préciser quelles mesures ils avaient prises, s’il y a lieu, pour y faire face. Globalement, les deux tiers des entreprises, dont toutes celles qui ont déclaré souffrir de ces pénuries, ont dit s’employer à remédier à la situation.

Les mesures visant à accroître les effectifs sont les plus souvent citées. En particulier, beaucoup d’entreprises ont mentionné qu’elles étaient en train d’intensifier leurs efforts de recrutement, souvent en se tournant vers d’autres bassins de candidats, par exemple les nouveaux diplômés ou les immigrants. De plus, les répondants ont souvent indiqué qu’ils haussaient les salaires afin d’attirer et de retenir les travailleurs. D’autres mesures, comme la bonification de la rémunération indirecte (les avantages sociaux et les vacances, par exemple) et l’amélioration des conditions de travail, ont également été évoquées.

Les entreprises du secteur des services ont aussi fréquemment signalé qu’elles répondaient à la pénurie de main-d’œuvre en améliorant la productivité des employés. Une des mesures prises en ce sens, couramment citée par les entreprises qui diversifient leurs bassins de main-d’œuvre, est la formation accrue des employés déjà en poste ou nouvellement recrutés.

Certains répondants misent sur d’autres moyens, comme l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires effectuées par le personnel en place, de même que le recours accru à la sous-traitance ainsi qu’aux machines et matériel (p. ex., l’automatisation ou les technologies visant à remplacer les travailleurs).


Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ Enquête sur les perspectives des entreprises — Hiver 2018 – Banque du Canada

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: