Actualité, En français

COVID et l’Emploi au Canada – Un peu plus du tiers des travailleurs craignent perdre leur emploi au cours des quatre prochaines semaines dit Statistique Canada

Les arrêts de l’activité économique provoqués par la COVID-19 ont eu des répercussions soudaines et profondes sur le marché du travail canadien. Les données de l’Enquête sur la population active (EPA) de mars ont révélé que l’emploi a diminué de plus de 1 million de février à mars. De plus, 2,1 millions de Canadiens sont demeurés en emploi, mais avaient travaillé moins de la moitié de leurs heures de travail habituelles, y compris zéro heure, au cours de la semaine du 15 au 21 mars.

Ces répercussions ont suscité des préoccupations quant à la sécurité d’emploi de certains travailleurs et à la santé financière des familles canadiennes.

Plus du tiers des travailleurs canadiens (34,5 %) ont déclaré qu’ils craignaient perdre leur emploi ou leur principale source de revenu provenant d’un travail autonome au cours des quatre prochaines semaines, selon les nouveaux résultats de la Série d’enquêtes sur les perspectives canadiennes 1 : Répercussions de la COVID-19, qui portent sur la semaine du 22 au 28 mars.

La proportion de Canadiens qui étaient inquiets au sujet de leur travail était nettement plus élevée chez les travailleurs qui avaient été absents du travail pour des raisons liées à la COVID-19 (61,6 %) pendant la semaine précédant l’enquête que chez ceux qui avaient travaillé pendant une partie ou la totalité de cette semaine (29,7 %). Les raisons pour s’être absenté du travail en raison de la COVID-19 comprenaient les circonstances personnelles (comme un isolement volontaire à la suite d’un voyage ou le fait de s’occuper d’enfants en raison des fermetures d’écoles) ainsi que les fermetures d’entreprises ou les mises à pied temporaires.

Parmi les personnes qui ont travaillé pour toute ou une partie de la semaine, il y avait peu de différences quant à la perception d’insécurité d’emploi entre les personnes qui avaient récemment commencé à travailler à partir de la maison et celles qui continuaient à travailler à un endroit autre que la maison. Près de 5 millions de personnes qui ne travaillent habituellement pas à partir de la maison l’ont fait au cours de la semaine allant du 22 au 28 mars.

Les jeunes âgés de 15 à 24 ans (41,8 %) étaient plus susceptibles de s’inquiéter de l’avenir de leur emploi que les personnes du principal groupe d’âge actif de 25 à 54 ans (33,8 %) ou que celles âgées de 55 ans et plus (33,2 %). Le groupe d’âge des 25 à 54 ans a également enregistré la diminution la plus prononcée de l’emploi de février à mars, selon l’EPA. Il y avait peu de différences entre la proportion d’hommes et de femmes qui percevaient être dans une situation d’insécurité d’emploi, bien que les résultats de l’EPA de mars montrent que les femmes ont été beaucoup plus touchées par des pertes d’emplois que les hommes.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi. Lire la suite @ Le Quotidien — Série d’enquêtes sur les perspectives canadiennes 1 : Répercussions de la COVID-19 sur la sécurité d’emploi et les finances personnelles, 2020

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: