Actualité, En français

Québec – Plus de la moitié des entrepreneurs limiteront leurs investissements en 2019 en raison du manque de travailleurs qualifiés

Les intentions d’investissement des chefs d’entreprise canadiens demeurent stables, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et d’incertitude, selon le quatrième rapport annuel de BDC sur les intentions d’investissement des PME.

Plus de la moitié des propriétaires de PME (53 %) affirment qu’ils limiteront leurs investissements en 2019 en raison de la pénurie de main-d’œuvre. C’est la deuxième année consécutive où ce problème est mentionné comme le principal obstacle à l’investissement. Dans une étude précédente, BDC avait constaté que les PME avaient du mal à trouver de nouveaux employés et que la situation ne s’améliorerait pas à court terme. Les autres raisons citées pour expliquer le manque d’investissement sont des liquidités insuffisantes (48 %) et la confiance dans l’économie canadienne (43 %).

L’optimisme des chefs d’entreprises reste stable dans tout le pays et 73 % des PME s’attendent à ce que leurs revenus augmentent en 2019, par rapport à 72 % l’an dernier.

En même temps, les PME modifient leurs projets d’investissement pour tenir compte de la transformation numérique de l’économie au Canada, quatre entreprises sur 10 prévoyant consacrer l’ensemble ou une partie de leurs investissements aux nouvelles technologies.

«Il est encourageant de voir un certain optimisme de la part des entreprises canadiennes», affirme Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC, «tandis qu’elles s’emploient à s’adapter au manque de main-d’œuvre et aux technologies numériques. Les PME constituent 99,7 % des entreprises canadiennes et leur succès est donc crucial pour l’économie. Elles pourront mieux relever les défis actuels si elles investissent dans la fidélisation du personnel, l’embauche de nouveaux arrivants au Canada et l’adoption de nouvelles technologies.»

Autres constats:

  • Les secteurs qui affichent les perspectives d’investissement les plus prometteuses sont le commerce de gros, les technologies et les services aux entreprises.
  • Les firmes exportatrices sont également plus susceptibles d’investir dans les nouvelles technologies grâce à la faible valeur du dollar canadien et à la forte demande des États-Unis.
  • Un plus grand nombre d’entrepreneurs prévoient investir dans des actifs incorporels, comme les logiciels et la propriété intellectuelle. Les entreprises à forte croissance mettent l’accent sur l’achat de nouvelles technologies; 59 % d’entre elles prévoient de tels investissements, comparativement à 43 % de l’ensemble des entreprises.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ La pénurie de main-d’œuvre continue à limiter les intentions d’investissement des petites entreprises – Étude de BDC

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: