Actualité, En français

Recensement du Canada de 2016 – Les anomalies sur la langue : les données corrigées

Dans le cadre des efforts visant à corriger les anomalies décelées dans les renseignements sur la langue du Recensement de 2016 qui ont été publiées initialement le 2 août 2017, Statistique Canada diffuse aujourd’hui trois nouveaux tableaux sur la langue ainsi que des renseignements connexes avec les données révisées.

Ces tableaux de données sont accessibles sous la rubrique ‘Produits de données’ dans le module Web du Programme du recensement.

Une note technique explicative intitulée Mise à jour des données du Recensement de 2016 sur la langue, qui résume les répercussions des mesures correctives qui ont été prises, et explique ce que les utilisateurs devraient savoir au sujet des changements dans les données découlant de ces corrections, est également disponible à compter d’aujourd’hui.

Les autres produits sur la langue du Recensement de 2016 qui ont été diffusés initialement le 2 août 2017 font présentement l’objet d’une révision. De plus amples renseignements quant à la date de diffusion de ces produits seront communiqués au cours des prochaines semaines.

Statistique Canada regrette tout inconvénient causé par cette erreur et maintient son engagement à publier des renseignements de grande qualité.

Croissance de l’anglais, mais recul du français dans la sphère privée
La proportion de Canadiens capables de soutenir une conversation en anglais s’élevait à 86,2 % en 2016, et 74,5 % des Canadiens déclaraient parler l’anglais à la maison au moins régulièrement. Ces deux proportions sont en hausse par rapport à 2011, alors qu’elles étaient respectivement de 85,6 % et 74,0 %. Le poids relatif de la population de langue maternelle anglaise (58,1 % en 2016) est toutefois en baisse par rapport à 2011 (58,6 %).

Graphique 3 Graphique 3: Anglais parlé à la maison, Canada, 2011 et 2016
Anglais parlé à la maison, Canada, 2011 et 2016

Graphique 3: Anglais parlé à la maison, Canada, 2011 et 2016
À l’inverse, l’usage du français recule dans la sphère privée dans l’ensemble du Canada. La population de langue maternelle française est passée de 22,0 % en 2011 à 21,4 % en 2016 dans l’ensemble du Canada, et de 79,7 % en 2011 à 79,1 % en 2016 au Québec.

De même, 23,4 % des Canadiens parlaient le français à la maison en 2016, comparativement à 23,8 % en 2011. Au Québec, toutefois, la proportion de la population qui parlait le français à la maison est passée de 87,0 % en 2011 à 87,1 % en 2016.

Au Canada hors Québec, la minorité de langue française est passée de 4,0 % de la population en 2011 à 3,8 % en 2016. La minorité de langue officielle est toutefois en croissance dans les territoires. Elle est passée de 4,4 % en 2011 à 4,6 % en 2016 au Yukon, de 2,6 % en 2011 à 3,0 % en 2016 aux Territoires du Nord-Ouest, et de 1,5 % en 2011 à 1,8 % en 2016 au Nunavut.

 

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi . Lire la suite @ Le Quotidien — Un paysage linguistique de plus en plus diversifié : données corrigées du Recensement de 2016

Advertisements

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Jobs – Offres d’emploi – US & Canada (Eng. & Fr.)

The Most Popular Job Search Tools

Even More Objectives Statements to customize

Cover Letters – Tools, Tips and Free Cover Letter Templates for Microsoft Office

Follow Job Market Monitor on WordPress.com

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Follow Job Market Monitor via Twitter

Categories

Archives

%d bloggers like this: